#Gaza, un reporter fond en larmes….

Allain Jules

Chris Gunness Chris Gunness

Ce n’est ni une question juive ni une question arabe mais une question d’humanité. Point. Le reste n’est que verbiage vaseux. Or, sur le terrain, rien n’y fait, Israël ou plutôt le criminel de guerre Netanyahu a décidé unilatéralement de finir le… travail à Gaza. La mort des civils et des enfants ? Rien à foutre. Permis de tuer ! Oui, «Il y a des moments où les larmes parlent plus que les mots», disait Chris Gunness sur Twitter, pour expliquer sa réaction, lors d’un duplex pour la chaîne Al-Jazeera.

View original post 81 mots de plus

Publicités