Même si la police les interpelle, un refoulement est difficile : lorsque les personnes interpellées disent qu’elles n’ont pas de passeport, il est de facto impossible de les renvoyer – parce qu’on ne peut pas du tout déterminer de quel pays viennent les migrants.

Source : L’UE avoue : 60% des immigrants ne sont pas des réfugiés

Publicités