Recherche

Chez Dcembre

Pour le meilleur ou pour le pire

Date

22 mai 2017

Enfumage : Obama prend un jet privé, un convoi de 14 voitures…… pour un discours sur le changement climatique de 3,2 millions de dollars

Obama – 3,2 millions de dollars, pour un discours d’une heure et demie.. un pré-pot de vin ?…

Le blog A Lupus un regard hagard sur Lécocomics et ses finances

Obama prend un jet privé, un convoi de 14 voitures…


… pour un discours sur le changement climatique de 3,2 millions de dollars


Par Tyler Durden − Le 10 mai 2017 − Source ZeroHedge

ObamaHier, nous avons noté que le président Obama a empoché 3,2 millions de dollars, pour un discours d’une heure et demie lors d’une conférence sur le changement climatique à Milan… Un tarif exorbitant, selon le créateur de Dilbert, Scott Adams, qu’il a décrit plus précisément comme un « pré-pot de vin ».

Alors que nous sommes persuadés que la motivation d’Obama à comparaître à Milan n’avait absolument rien à voir avec l’argent, mais était seulement née d’une préoccupation pure pour la Terre Mère, nous trouvons ses arrangements de voyage, à la lumière de ce véritable souci environnemental, quelque peu ironiques.

Apparemment, selon Independent Journal Review, il a fallu un jet privé, un convoi de…

Voir l’article original 88 mots de plus

Publicités

La Vérité sur l’impact d’Internet sur l’environnement …une question de contrôle financier pour le Nouvel Ordre Mondial

Un pas dans le bon sens!…

Michelduchaine

Chacun de nos clics sur une page Internet, de nos mails envoyés, de nos vidéos regardées, possède une face cachée. Ces gestes sont devenus si mécaniques que l’on est aujourd’hui incapables de penser à autre chose qu’au geste suivant. Pourtant, l’un après l’autre, ils alourdissent l’impact environnemental d’Internet. Vous pensez n’avoir aucune responsabilité ? Il s’agit pourtant d’une thématique cruciale et sur laquelle chacun d’entre nous peut agir. 

Chacun de nos clics a un impact environnemental

Internet est trompeur. Nouvelles technologies et numériques bénéficient d’une image verte. La dématérialisation pour l’utilisateur, rend difficile l’association d’idées. Comment naviguer sur Internet pourrait-il avoir un impact environnemental ?

A force de répéter l’expression de « cloud », on en viendrait presque à oublier que ce sont des infrastructures physiques qui permettent notre usage quotidien du web. Loin d’être anecdotique, celui-ci est quantifiable. Les internautes sont pourtant directement responsables de 50% des émissions de gaz à effet de…

Voir l’article original 775 mots de plus

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :