100% de la culpabilité sur le côté américain, qui a fait tout faux avec une détermination presque maniaque…

Source : La première rencontre Poutine–Trump donne… quelque chose de très proche de rien

Publicités