Recherche

Chez Dcembre

Pour le meilleur ou pour le pire

Mois

août 2018

Alain Soral et son avocat Damien Viguier poursuivis pour des conclusions en défense d’un dessin

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien ! Inscrivez-vous à la[Lire plus…]

Source : Alain Soral et son avocat Damien Viguier poursuivis pour des conclusions en défense d’un dessin

Publicités

ISRAEL #1 IN CHILD TRAFFICKING & #1 IN ORGAN TRAFFICKING!

With complicit help from US and Turkey!…

Justice4Poland.com

POUNDS OF FLESH RABBIS = ISRAEL #1 IN CHILD TRAFFICKING & #1 IN ORGAN TRAFFICKING!

Israel is the organ harvesting and human trafficking global ringleader, with complicit help from US and Turkey by Sott.net

Click for Source Article on Scott.net

FACT: Growing global problem of human trafficking and the sex slavery trade + Increasing global harvesting of human organs sold on the black market with Rabbis in NY & NJ involved = Uses victims of FAKED WARS & Kidnapping = SYRIA & PALESTINE as prime examples.

Profiteering Perpetrators in TRAFFICKING OF ORGANS AND HUMANS making $BILLIONS on 100,000+% MARKUPS ON COST OF HARVESTING.

FACT: Syrian Medical Forensics Department says 18,000+ Syrians have had organs removed during the war thus far. Plus 386,000 estimated dead Syrians.

FACT: Syrian war (2012-2017) displaced or murdered 11.7 million people fleeing for their lives with 5% migrating to Europe. = Stunningly over half the total…

Voir l’article original 1 618 mots de plus

Jean-Claude Guillebaud – L’infini procès des médias

Splendeur et misère du journalisme,,,

Résistance Inventerre

Télé Obs – 16 juillet 2018 – Jean-Claude Guillebaud,  Journaliste – 

L’infini procès des médias (Stéphane de Sakutin/AFP/POOL)
L’omnipotence et les dérapages des médias sont devenus un thème récurrent traité sur le mode passionnel. Dans le même temps, ils sont tout autant courtisés que fustigés.
De crise en crise, le procès des médias n’en finit pas de rebondir. Mais il n’est pas sûr qu’il avance. Mené le plus souvent par les médias eux-mêmes, il paraît hésiter entre l’exorcisme collectif, l’autoflagellation et l’explication plus ou moins embarrassée. Paradoxalement (mais est-ce vraiment un paradoxe ?), c’est le triomphe généralisé du « médiatique » sur les ruines de la pensée, celles de l’Université, des sciences humaines et du journalisme lui-même, qui justifie ce procès éternellement recommencé. C’est l’apothéose des médias dans la société moderne qui nourrit ce doute fondamental : celui de l’illégitimité.
Comme si, en matière intellectuelle, idéologique, politique même, les médias exerçaient désormais – volontairement ou…

Voir l’article original 729 mots de plus

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :