Toutes les semaines, un collègue se suicide..

Syndicat France Police - Policiers en colère

langlois

En janvier 2015, toute la France était « Charlie ». Prenant la tête des cortèges, tous nos politiciens défilaient dans les rues pour défendre la liberté d’expression, le droit à la caricature et à la satire. Et pourtant, dieu sait que Charlie Hebdo pouvait être particulièrement acide dans son expression politique, artistique ou culturelle. Mais notre syndicat de police a toujours défendu, comme tant d’autres, cette indispensable irrévérence, signe de la bonne santé démocratique de notre Nation.Les syndicats de salariés en France ont toujours bénéficié d’une grande liberté d’expression et d’action, tout comme la presse.

Si aujourd’hui les patrons des grandes centrales syndicales françaises ne servent plus qu’à faire reluire les parquets des ministères, le syndicalisme n’a pas toujours été le bras armé du gouvernement. Car il n’aura échappé à personne que notre génération de syndicalistes forme aujourd’hui une jolie brochette d’idiots utiles du système, servant uniquement à faire avaler aux travailleurs…

Voir l’article original 467 mots de plus

Publicités