Foreign Relations of the United States: Diplomatic papers 1943, US GovemmentPrinting Office, Washington, DC

Pro Fide Catholica

« Le 30 août 1943, le secrétaire d’État américain, Cordell Hull écrivait à William Standley, ambassadeur des État-Unis à Moscou : «…il n’y a pas suffisamment de preuves pour justifier la déclaration concernant l’exécution dans les chambres à gaz»
( Département d’État des États-Unis, Foreign Relations of the United States: Diplomatic papers 1943, US GovemmentPrinting Office, Washington, DC, 1963,volume 1,p.416).

Pas étonnant que le malheureux Höss ait eu du mal à évoquer 2,5 millions de juifs gazés pour satisfaire ses tortionnaires !

La confession de Höss (15 mars 1946) a créé une base utile pour d’autres allégations de ce type, et à quelques mois de la fin de la guerre, il n’y avait probablement plus aucun gradé allemand encore en vie ou disposé à raconter la vérité sur la politique nationale -socialiste envers les juifs. Höss Kommandant à Auschwitz entre 1940 et 1943, a déclaré après sa confession qu’il aurait avoué…

Voir l’article original 145 mots de plus

Publicités