Recherche

Chez Dcembre

Pour le meilleur ou pour le pire

Catégorie

Dictature

Haissons la haine …

BigPharma et le vaccinage …

Contestation judiciaire en Irlande…

Oyez Oyez, le non-Vacciné va parler…

Que dit la naturopathie de la santé humaine?
Qu’à la base il existe un terrain avec des frontières, le nôtre, avec un système de défense immunitaire pour protéger ce terrain. L’auto-immunisation est donnée à tous sinon nous serions tous morts en naissant. Le terrain est soit alcalin, soit acide. Ce que nous mangeons fait, en partie, la différence. Les émotions et leurs résidus ont aussi leur part de responsabilité.
Notre système ne peut pas être trop alcalin mais il peut définitivement être trop acide. Mon expérience de plus de 40 ans m’a prouvé cela et je sais maintenant que toutes les maladies proviennent de nos terrains mal irrigués, mal entretenus par une nourriture faible en vitamines puisque qu’on sait maintenant que TOUS les légumes et fruits sont moins nourrissants qu’autrefois. Notre terrain est aussi ravagé par les effets secondaires des médicaments, des millions de personnes contaminées, comme par ceux des émotions que les humains vivent quotidiennement…
La mauvaise nutrition et les mauvais conseils de médecins experts nous ont conduit là… à ce que des compagnies produisant des fruits et des légumes, les arrosent au point de nous rendre tous malades et que la médecine officielle n’en dise pas un traîte mot, silence on empoisonne!…

Qu’arrive-t-il avec ces principes de base quand on « attrape » la grippe? D’abord, pourquoi l’attrape-t-on?
Ce qui est bizarre ce sont les mots dont nous nous servons pour expliquer cette simple affaire: attraper et donner.
On attrape la grippe parce que quelqu’un nous l’a donnée sans qu’on le demande. Pas vendue, pas prêtée… donnée, comme la terre donne à ses enfants les terriens, tout ce qu’il faut pour vivre sous tous les climats. La terre est généreuse et les humains le sont aussi, à leur insu, en communiquant entre eux à un niveau qu’ils ne soupçonnent même pas, sans conscience, sans l’aide de la volonté.

Pourquoi quand on nous « donne » la grippe l’acceptons-nous ou devenons-nous grippés?
Parce que l’état de notre terrain est propice à l’installation du virus ou du microbe transmis. Notre terrain est acide. C’est là que le cadeau de la grippe fait par une autre personne à qui on a rien demandé prend tout son sens. Le système qui gère le terrain est obligé de se défendre. Il met ses soldats aux frontières et défend son territoire. Ce faisant, il élimine tranquillement les virus ou les microbes tout en les analysant. Il rejette les effets secondaires de cette guerre de terrain pour retrouver son état alcalin… la santé globale selon la naturopathie.

On sue, on mouche, on tousse, on vomi, on chie et on est fiévreux, 3 jours d’intenses douleurs au minimum.

En résumé, nous nous contaminons pour guérir et pour cela, il faut se vider de son acide et rétablir l’équilibre, passer à un terrain alcalin.

Expliquer aux gens, calmement, scientifiquement, qu’ils se guérissent eux-mêmes n’est pas un discours médical moderne. Que les gens puissent se soigner par eux-mêmes avec l’aide de moyens simples comme dans les pays pauvres rebute totalement le corps médical qui, on peut l’affirmer, est très acidifié lui-même!…

Un système médical gangrené par la bureaucratie et des médecins qui n’ont pas pratiqué la médecine depuis des lunes, devenus des fonctionnaires au service de banquiers, de comptables, de lobbyistes, ils vivent dans un bulle, à des milliers de kilomètres de distance du Serment d’Hippocrate qu’ils ont tous signé.

La profession médicale au grand complet baigne dans l’acide, celui de l’argent et de la vie facile grâce à un statut usurpé. Comme si la parole de la médecine était la parole de Dieu, ne pourrait jamais être remise en cause! Ce n’est pas l’humilité qui les étouffe.

Pour maintenir cette dépendance créé de toute pièce, il faut, pour ce système médical autoritaire, exiger plus de prise en charge payante des grippés plutôt que de les supporter naturellement, gratuitement, vers l’auto-guérison qui serait, de rétablir un terrain alcalin par soi-même, en se servant des forces naturelles qui se battent en nous pour nous garder en vie.

Quelle expérience peut être supérieure à celle que l’on vit intensément et de façon consciente? En plus, on réussi à passer au rang de vainqueur, n’est-ce pas fantastique?

Non, ce système préfère la méthode payante, une solution toute faite, préparée à l’avance, ne tenant aucunement compte des différences entre les humains, tous pareils selon eux. Mais, il y a pire qu’une solution générale à une attaque générale pour personnes différentes, avec la grippe de nos jours.

Il y a les vaccinateurs, les Bill Gates et l’OMS, les salopards en ligne de fond mais, en première ligne, ces empêcheurs de bien-être aux ordres des tyrans salopards, les politiciens avec leurs médias subventionnés, aux ordres avec leur propagande de fake news puis, au bout de la chaîne, pour se faire valoir par leurs maîtres, les délateurs, race de charognards que je déteste au cube…

Il y a aussi #Soros qui, bizarrement la semaine dernière, a annoncé la fin de la famille après la fin des Nations libres.

Coïncidence cette politique mondiale actuelle de distanciation, cette propagande de peur érigée en système, contraire aux principes familiaux, contraire à l’amour humain, contraire à l’amour entre les êtres vivants, contraire au code de la vie?

Je refuse de vivre dans un monde sans amour. Je refuse de vivre dans un monde sans libertés individuelles. J’ai les mêmes principes que l’ancienne Église Catholique et même si je ne crois pas dans le Dieu qu’on m’a proposé, je dois bien admettre que notre matière est habitée par un esprit. C’est mon Dieu à moi, le Grand Esprit qui habite tout chose…

Ces principes sont :
1 – Tous les humains sont nés libres
2 – Tous les humains sont égaux devant Dieu
3 – Tous les humains sont frères

Quand il s’agit de la grippe, ma volonté ne peut pas empêcher que je l’attrape. Je dois donc me résigner, accueillir mon nouvel état, m’isoler, me soigner, guérir, devenir alcalin.

Mais pour le virus-peur que le système impose aux gens actuellement, je peux dire non à ce virus, plus dangereux que la grippe.

Je refuse de partager votre peur, votre panique et tous les maux qui vous accablent par la faute du stress qu’on vous impose.

Je refuse aussi vos conclusions qui sont fausses. Le procès de cette fausse pandémie se fera et les acteurs frauduleux seront confondus-dus-dus, foi de Capitaine Bonhomme.

Je ne porterai pas de masque.

Je ne porterai pas de gants. Je ne restreindrai pas mes déplacements. Je ne me ferai jamais vacciné.

J’irai en prison s’il le faut puisque, c’est le seul endroit qui représente actuellement le carcan qu’on impose à toute une population avec ce système déshumanisé qui installe une dictature de la pensée, une dictature militaire, un système pour moutons dociles…

Je ne vivrai pas dans un monde ou mon propre fils me repousse, ou mes petits-enfants, ma bru comme le reste de ma famille me repoussent, un monde ou mes amis se terrent ou mes voisins me perçoivent comme un dangereux criminel potentiel.

Je préfère m’acheter un gun, la seule logique qu’il me reste, le seul outil qui rétabli l’équilibre. C’est parce qu’ils ont des guns qu’ils peuvent nous contrôler par la violence.

Si, comme ce système psychopathique nous pousse à le faire, j’ai, à un moment donné, à choisir entre la lâcheté et la violence, comme Gandhi, je choisirai la violence.

noel delcourt

Pas besoin de diplôme universitaire pour comprendre le mouton, l’homme et la tyrannie du chef …

Géolocalisation vs Justice… Aucune opposition!…

Nous assistons à l’instauration sournoise de la société de surveillance généralisée

lalemant, didier.jpg

On tue les vieux en #France …

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :